Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A faim d'en lire!

Une gourmandise - Muriel Barbery

14 Juillet 2011 , Rédigé par Mimili Publié dans #LITTERATURE GOURMANDE

challe11

3ème découverte pour le défi

"A la recherche des livres gourmands"

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQo376huat8r0-HeJ72LB8LUn1OpFWeXTsBy2vq3z3LZgL_nIomDe: Muriel Barbery

Date de publication: 2008

Editions: de la Loupe

ISBN: 2-84868-219-1

Nombre de pages: 189

 

Muriel Barbery: Née le 28 mai 1969 à Casablanca.

Normalienne et agrégée de philosophie (1993), elle débute sa carrière comme professeur de philosophie près de Caen  . Elle passe cette période à Colleville-sur-Mer  , mais, fascinée par le Japon et sa culture, elle a démissionné de son poste de professeur de philosophie dans un  IUFM pour venir habiter, en 2008, dans la ville de Kyoto  , avec son mari Stéphane.

Souhaitant rester dans l'ombre des médias et du public  , elle vit loin de la pression médiatique, ne passe pas d'entretien, et jamais d'émission télévisée .

 

Sa bibliographie:

  • Une gourmandise, 2000
  • L'élégance du hérisson, 2006

Quatrième de couverture: C’est le plus grand critique culinaire du monde, le Pape de la gastronomie, le Messie des agapes somptueuses.

Demain, il va mourir. Il le sait et il n’en a cure : aux portes de la mort, il est en quête d’une saveur qui lui trotte dans le coeur, une saveur d’enfance ou d’adolescence, un mets originel et merveilleux dont il pressent qu’il vaut bien plus que tous ses festins de gourmet accompli.


Alors il se souvient. Silencieusement, parfois frénétiquement, il vogue au gré des méandres de sa mémoire gustative, il plonge dans les cocottes de son enfance, il en arpente les plages et les potagers, entre campagne et parfums, odeurs et saveurs, fragrances, fumets, gibiers, viandes, poissons et premiers alcools… Il se souvient – et il ne trouve pas. Pas encore.

 

Mon avis: Dans le cadre de mon défi "A la recherche des livres gourmands", je ne pouvais pas passer à côte de ce roman qui a reçu en 2000 le prix du meilleur livre de Littérature gourmande. Fort de son succès, il a été publié dans pas moins de douze langues. Autant vous dire que la gourmande que je suis espérait beaucoup de cette lecture!

Mais contre toute attente, je n'ai pas été séduite par cette histoire. Je pense que cela vient du fait que le personnage principal m'a été très antipathique.
Un gros bourgeois, arrogant, qui méprise ses enfants et sa femme, et vit dans l'égoïsme le plus total. Bref, malgré son génie culinaire, on ne peut que détester un tel personnage, qui, à la veille de sa mort, ne fait ressentir à ses proches que tourments, amertumes et regrets- et parfois même de la colère. En effet, chaque paragraphe nous plonge dans les pensées d'un personnage qui a connu le grand-maître, intimement ou non, comme ses enfants, ses maîtresses ou même le clochard du bas de la rue. Et le portrait du pape n'est jamais très glorieux, même si tous reconnaissent sa formidable aura.

Alors que la gastronomie se veut généreuse, gourmande et accueillante, celui qui la reçoit le mieux et qui en parle le mieux, est tout son opposé. Quelle ironie!

Malgré tout, ce roman nous offre d'efficaces descriptions culinaires aussi bien sur les mets les plus complexes dignes d'un 4 étoiles que sur ceux du terroir de notre enfance. L'auteur sait de quoi elle parle et cela se voit! Mais je ne saurai dire pourquoi, ces descriptions ne m'ont pas suffisamment rassasiée, ne m'ont pas fait saliver comme je l'espérais....

 

Ce roman à donc été pour moi, je dois bien vous l'avouer, une déception.

 

Et vous, qu'en avez-vous pensé?

 

............................................................................................................................................................................................................................

Retour vers la présentation du challenge

 

Article(s) associé(s):

Cuisine et correspondance. Une amitié en 82 recettes.

Lord of burger, "Le clos des épices ***"

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Erato 18/07/2011 13:42


J'avais essayé de le commencer (le titre est plaisant, le résumé m'intriguait), mais rien à faire, je n'y suis pas arrivée. J'ai lâchement abandonné ce livre, en pensant le reprendre un jour...
Mais, ton avis ne me donne pas vraiment envie XD