Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A faim d'en lire!

Le gourmet solitaire

6 Septembre 2011 , Rédigé par Mimili Publié dans #LITTERATURE GOURMANDE

challe11

5ème découverte pour le défi

"A la recherche des livres gourmands"


 

gourmetsolitaire.jpgDe: Jirô Taniguchi et Masayuki Kusumi

Titre original: Kodoku no gurume

Date de publication pour la présente édition: 2005

Editeur: Casterman

Nombre de chapitres: 18

 

Résumé:  On ne sait presque rien de lui. Il travaille dans le commerce, mais ce n'est pas un homme pressé ; il aime les femmes, mais préfère vivre seul ; c'est un gastronome, mais il apprécie par-dessus tout la cuisine simple des quartiers populaires... Cet homme, c'est le gourmet solitaire. Chaque histoire l'amène à goûter un plat typiquement japonais, faisant renaître en lui des souvenirs enfouis, émerger des pensées neuves, ou suscitant de furtives rencontres. Imaginé par Masayuki Kusumi, ce personnage hors du commun prend vie sous la plume de Jirô Taniguchi. Le Gourmet solitaire est un mets de choix dans la collection Sakka.

 

Mon avis:

Toujours à la recherche de livres gourmandes susceptibles de m'en apprendre davantage sur la gastronomie, j'ai vraiment adoré ce manga. Véritable ovni culinaire pour nous autres gastronomes européens, Le gourmet solitaire m'a encore plus donné envie de découvrir le Japon et sa culture.

A chaque chapitre on découvre un lieu, un quartier nippon, accompagné d'une spécialité. Certains plats sont très connus comme les bentos, ou encore les sushis, mais d'autres sont de véritables découvertes pour moi, tels que les manju grillés, ou encore les haricos noirs en gelée sucrée^^. Bref, ce petit livre se lit comme on lit les chroniques d'un blog culinaire, sauf qu'ici il s'agit des tribulations culinaires d'un personnage fictif.

 

C'est dommage qu'il n'y ait pas les recettes de ces plats, parce que, croyez-moi, on a vraiment faim en sortant de cette lecture, et à moins de se rendre illico presto au Japon, ou dans la rue Sainte Anne à Paris, et bien on reste à saliver bêtement, presque déçus de ne pas pouvoir goûter à tous ces plats annoncés.

On pourrait croire le récit indigeste parce qu'après tout, on ne fait que lire de la nourriture, une fois un repas terminé, on passe à un autre, et ainsi de suite. Mais il n'en est rien! Et je pense que c'est le réel côté positif de ce manga; à aucun moment on ne se lasse.

 

Bref, une jolie découverte pour moi que ce manga culinaire. Je le recommande sans hésitez à tous les gourmands! Laissez-vous tenter!

 

Extrait de la postface:

«Le saké, chauffé juste à point, est excellent. Il s'harmonise parfaitement avec cet endroit, avec ce bistrot, avec l'espace de la ville dans laquelle j'ai marché tout à l'heure, avec le flot de temps qui s'écoule ici. Le caractère "umai"(fameux) me vient à l'esprit pour exprimer cette correspondance. Ouh là...je crois que je commence à être un peu pompette...Et le myôga est un vrai bonheur: il n'est pas difficile de voir que c'est la patronne qui l'a confie ici même, elle vient de le sortir directement de sa jarre de sel, et de le découper rapidement en lamelles. Un parfum unique. Ca donne faim d'un bol de riz et d'une soupe miso...»




Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article