Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
A faim d'en lire!

La fin des temps - Haruki Murakami

29 Mai 2011 , Rédigé par Mimili Publié dans #ROMANS CONTEMPORAINS

Voici ma toute première chronique!! Je vous présente ici une oeuvre majeure de l'auteur japonais qui connaît aujourd'hui une renommée mondiale. Ce roman a d'ailleurs reçu le prix Tanizaki au Japon.

 

lafindestemps.jpg

  De Haruki Murakami

  Traduit par Corinne Atlan

  Préface d'Alain Jouffroy

 

  Date de parution : 2001

  Éditeur et collection : Éditions du Seuil / Points

  ISBN : 978.2.02.051113.1

  Nombre de pages : 626

  Nombre de chapitres : 40

     

L'auteur : Haruki Murakami est né à Kobé en 1949. Après avoir étudié la tragédie grecque, il dirigea un club de jazz, puis enseigna. Se définissant comme " la brebis galeuse du monde littéraire nippon", Haruki Murakami quitta le Japon pour se lancer pleinement dans l'écriture. Il y reviendra en 1995, à la suite du séisme de Kobé et de l'attentat de Tokyo.


Son oeuvre :

  • Écoute le chant du Vent, non traduit
  • La course au mouton sauvage
  • La fin des temps
  • La Ballade de l'impossible
  • Danse, danse, danse
  • Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil
  • L'Eléphant s'évapore
  • Après le tremblement de terre
  • Les Amants de Spoutnik
  • Kafka sur le rivage
  • Le Passage de la nuit
  • Saules aveugles, femme endormie
  • Autoportrait de l'auteur en coureur de fond
  • Chroniques de l'oiseau à ressort

Résumé:  Pour ma première chronique, je dois avouer que je suis bien en peine de vous livrer le résumé de ce roman.

Comment résumer une histoire aussi incroyable et farfelue dans son genre? 

Je vais essayer de commencer par vous présenter les personnages: un informaticien très doué en programmation, qui se rend chez un savant (un peu fou) pour une mission de cryptage de données faisant appel à la méthode du "shuffling". Dès son arrivée chez le scientifique, il rencontre une petite grassouillette toute vêtue de rose. D'un autre côté, un homme, "perdu" dans une ville irréelle où il est nommé Liseur de rêves. Pour effectuer à bien cette tâche, il sera aidé d'une jeune femme qu'il ne connaît pas, mais qui lui rappelle étrangement quelqu'un.

Dans ces deux univers, apparaissent des créatures étranges : une ombre, des ténébrides, des licornes...

A chaque chapitre, le roman alterne entre l'histoire du Pays des merveilles sans merci, et celle de La fin du Monde. Mais très vite, on se rend compte que ces deux histoires sont liées, et que les deux narrateurs n'en sont en fait qu'un.

 

Mon avis : Dès les premières pages, j'ai été déstabilisée par l'originalité du roman. C'est d'ailleurs ce que j'espérais lorsque j'ai vu l'étrange couverture du livre nous présentant une licorne derrière laquelle un ascenseur est ouvert... Mais mes espérances ont été plus que comblées! C'est une lecture aventureuse que nous propose ici Murakami.

Deux mondes étranges pour deux rythmes différents. En effet dans le Pays des merveilles sans merci sensé être le monde réel, le héros se retrouve plongé au coeur d'une guerre entre deux systèmes qui veulent le contrôle des données. Il devra donc fuir pour échapper à ces deux systèmes, en empruntant les sous terrains de la ville qui regorgent de monstrueux ténébrides. D'un autre côté, dans la ville de la Fin du monde, tout est paisible. Tout se passe au ralenti, dans une progression immuable.
J'ai eu du mal à me faire à cette alternance au départ, me demandant parfois où je me trouvais. Heureusement, chaque début de chapitre nous rappelle dans quel lieu nous nous trouvons. De même, il n'est pas facile de s'identifier aux personnages comme dans d'autres romans, tout simplement par le fait que les personnages n'ont pas de nom. Ils sont désignés, la plupart du temps, par leur fonction, ou par leur apparence physique. Mais on est vite happé par ce labyrinthe fantastique dans lequel nous fait plonger l'auteur. On en vient même à se demander quel monde est le plus réel: celui dans lequel le narrateur vit, ou bien celui de son subconscient?

 

Au delà de l'histoire, l'écriture de Murakami fut une très belle découverte pour moi. J'ai été frappée par la poésie de ce roman, mais aussi par le réalisme et la simplicité avec laquelle les scènes de la vie courante nous sont décrites. J'ai adoré les passages où le narrateur parle de ce qu'il mange, nous faisant saliver à l'évocation des plats annoncés : "Les assiettes de hors d'oeuvre disparurent, remplacées par les pâtes. J'avais toujours une faim de loup. Les six assiettes de hors-d'oeuvre avaient disparu sans laisser de trace au fond du gouffre de mon estomac. J'enfournai en un temps relativement court une quantité assez impressionnante de tagliatelles, puis mangeai la moitié des macaronis au poisson vinaigré[...]Après avoir fini les pâtes et en attendant le poisson, nous continuâmes à boire du vin."

En revanche, je dois reconnaître que les détails donnés sur les aspects techniques du shuffling et sur toute cette histoire de conscience m'ont presque donné envie de sauter certains paragraphes. Les explications étaient trop longues et donc ennuyeuses à mon goût. Le côté scientifique pour la littéraire que je suis m'a perdue.

De même, j'ai trouvé la fin du roman un peu longue à venir. J'ai donc fait une pause dans ma lecture avant de finir les deux derniers chapitres.

 

Mais d'un avis général, j'ai vraiment a-do-ré ce roman, et cela m'a donné envie de lire d'autres oeuvres de Murakami très vite! C'est une lecture que je conseille donc à tous ceux qui veulent se perdre pendant quelques heures dans un univers tout simplement incroyable.

                  

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Isa 09/06/2011 10:44


Je ne l'ai pas encore lu et c'est pourtant pas l'envie qui me manque.


Mes lectures. 06/06/2011 18:16


J'ai déjà lu un livre d'Haruki Murakami auparavant et j'avais beaucoup aimé. Sans savoir pourquoi, je n'ai pas poussé la découverte plus loin mais ton avis me donne vraiment envie d'y remédier!


Mimili 06/06/2011 22:27



Tant mieux, c'est le but de ce blog, inciter à lire et à decouvrir de nouvelles lectures



Olvidame 30/05/2011 09:14


Je suis une grande fan de Murakami mais je n'ai pas encore lu "La fin des temps" (mais ça ne saurait tarder ;).
Ce qui est assez étonnant chez cet auteur, c'est que d'un livre à un autre, on peut passer d'une histoire très loufoque et déstabilisante (voir "Kafka sur le rivage" par exemple), à une histoire
d'amour bien plus terre à terre.
Mais comme tu le dis, c'est l'atmosphère qu'il parvient à créer qui fait sa marque de fabrique. Son écriture est très simple, mais elle réussie tout de même à nous faire partager plein de choses
avec les personnages. Murakami creuse pas mal la psychologie de ses personnages et on arrive à se sentir proche d'eux, comme de vieux amis :)


Mimili 30/05/2011 11:51



Comme c'est le premier roman de Murakami que je lis (pourquoi ais-je attendu si longtemps??), je ne saurai dire ce qui fait la marque de fabrique de l'auteur. Mais c'est clair que cette lecture
m'a destabilisée, dans le bon sens du terme. C'est vrai aussi que malgré l'absence de nomination des personnages, on arrive à s'y attacher et à les comprendre malgré leur étrange singularité
(dans ce roman pour moi).
J'en veux encore!^^



leslecturesdesab 30/05/2011 08:15


Premier com' alors??? ;.))) Et bien ce livre à l'air complétement fou!!! La couv' est vraiment intrigante, je comprends que tu ais eu envie de le lire... Félicitations pour ton blog!! Bonnes
lectures! Sab


Mimili 30/05/2011 11:56



Merci beaucoup Sab! je suis allée faire un tour sur ton blog, il est bien alléchant pour la bouquinovore que je suis!
Effectivement, ce livre est complètement fou-trement génial! Je te le recommande!